top of page
Rechercher

Chantier d'hiver

Nous voilà 3 mois avant le départ de la transatlantique. En ce début d’année, les entraînements collectifs sont en stand-by pour laisser le temps à tout le monde de s’occuper de sa « carène », c'est-à-dire de toute la partie du bateau inférieure au niveau de l’eau. Nous n’avons pas dérogé à la règle, et depuis une dizaine de jours nous sommes attelés au nettoyage, au ponçage, au résinage de notre coque histoire d’obtenir une surface lisse, toute belle, offrant un écoulement le plus fluide possible. Une première pour nous, à 21 et 22 ans c’est notre premier bateau (la honte).


Nous sommes assez fiers d’avoir réussi à libérer suffisamment de temps et d’énergie et à récolter le bon nombre de conseils autour de nous pour réaliser tous ces travaux nous mêmes, là où la majorité de nos concurrents ne s’embêtent pas et sous-traitent ces tâches fastidieuses et ingrates, d’autant qu’il fait bougrement froid ! Non seulement ça nous permet d’économiser quelques copecs, mais ça nous offre aussi une meilleure connaissance de notre bateau et des différences techniques d’entretien qu’on pourra potentiellement être menés à devoir réemployer au milieu de l’Atlantique.


En parallèle, nous avons profité de cette trêve hivernale pour faire un remplacement complet de notre gréement dormant, c’est-à-dire de tous les câbles qui tiennent le mât solidement en place. Certains commençaient à être vieux, et le vice avec ces matériaux, c’est qu’ils s’usent de l’intérieur donc impossible de mesurer leur niveau d’usure sans les couper. Nous ne prenons pas de risque, remise à neuf complète et loin de nous tout risque de démâtage.


Une révision de nos appareils électroniques est également en cours. En effet, le milieu marin est rude pour tout cet équipement qui s’oxyde avec le temps, et il faut absolument que tout ça fonctionne pour qu’on puisse envoyer des lettres à nos filleuls pendant la course !!


Avant la remise à l'eau, il y a encore un peu de boulot. Il nous reste du ponçage à faire avant d’appliquer une couche d’antifouling, une sorte de peinture qui évite d’avoir des algues et des coquillages qui viennent se coller à la coque. Après ça, nous pourrons reprendre les entraînements après un peu plus d’un mois de pause. Nous commençons à avoir besoin de notre dose :)




bottom of page