top of page
Rechercher

Lettre à Maung Yung #2


👋🏼 Salut Maung Yang, 


T’as déjà eu la frousse ?

Moi je crois qu’hier j’en ai eu une belle. Déjà toute la journée je voyais arriver ce coup de vent couplé à une grosse mer et cela m’angoissait un peu. 🌊

Et quand on s’y est enfin retrouvé, les éléments ont tenus leur promesses. Nous avons battu plusieurs records:

17,79 noeuds de vitesse de pointe. Record personnel battu.

45 noeuds de vent à l’anémomètre. Record personnel battu.

1 génois déchiré. Record personnel battu.

Et oui, notre vieux génois a rendu l’âme. On s’y attendait un peu mais c’est arrivé peu tôt. Et tu te doutes bien que ça a nourrit un peu plus mon angoisse. Après avoir changé de voile d’avant (pour une plus petite) et pris deux ris dans la grand voile (diminué la surface de voilure) nous avons pu commencer la nuit dans cette mer très formée. En partant au surf avec les vagues nous tenons de super vitesses de pointe et la lune éclaire bien la mer ce qui rend le spectacle magnifique. C’est un sacré désordre autour de nous. il faut voir ça une fois dans sa vie. 4m de vague selon les fichiers météos, et j’ai envie de les croire.

Voilà Maung Yang ces 20h de baston ont été pleines de sentiments contraires. De la fascination à le peur en passant par la fatigue. Tout ce qu’on vient chercher dans une transatlantique!


À très vite!

François ⛵️


Vous aussi devenez parrains !







Comments


bottom of page