top of page
Rechercher

Lettre à Serey #8

✍🏻Salut Serey,


😃Hourraaa ! Ce matin, après une nuit très compliquée à ruminer sur notre sort, sans pouvoir fermer l’œil, je retrouve en sortant de la cabine François penché sur le bord, avec d’une main une caméra au bout d’une perche, de l’autre une corde pleine de nœuds. Je comprends tout de suite. Les algues dans la quille, mais c’est bien sûr ! François empeste, il y est depuis une heure, sans trop de réussite. J’envisage de plonger, puis décide de tenter de faire une marche arrière, en mettant le bateau face au vent. Je pousse sur la barre, départ au tas forcé, voiles à contre, petite marche arrière, puis le bateau repart dans l’autre sens, le spi se regonfle et on repart dans la bonne direction. Un 360 parfaitement maîtrisé, digne des plus grandes pirouettes du cirque du soleil ! Durée de l’opération : 30 secondes. Et là, c’est magique. Nous gagnons pas loin d’un nœud. Quelle délivrance Serey quelle délivrance ! Tous les indicateurs repartent au vert, tous ces chiffes contre lesquels on pestait, car ils étaient si mauvais sans comprendre pourquoi, tout reprend des valeurs correctes. La mauvaise nouvelle, c’est que nous avancions bien depuis au moins deux jours avec ce frein à main. La bonne, c’est que nous sommes repartis, dans la position qui nous sied si bien, celle de poursuivants ! Les copains sont pas loin, la régate va pouvoir reprendre, même si nous devons dire adieu au petit paquet de têtes avec lequel nous étions accrochés il y a deux jours. Pas grave, c’est comme ça qu’on apprend, il ne faut pas oublier que c’est notre première régate ! ⚓️


Je trouve que c’est une métaphore simple mais assez représentative de la façon qu’a la souffrance d’habiter nos vies. Parfois, tu ne les verras pas, mais tu auras des algues dans la quille, des tracas dont tu ignores l’origine, mais qui te pèsent, qui te ralentissent. Avec un peu de chance, ces algues partiront seules, balayées par un petit courant de côté, sans même que tu t’en rendes compte. Mais il y a de ces moments où un demi-tour forcé, un 360 en contrôle, sera nécessaire pour t’en débarrasser. Eh bien Serey, en choisissant de te battre pour continuer d’aller à l’école, il me semble que tu as fait un joli « 360 no scope » comme disent les jeuns ! Tel l’assureur qui veille sur le gymnaste pendant sa figure, je te promets de t’accompagner jusqu’au bout de cette rotation, jusqu’à ce que tu marches droit, vers l’avant, la tête haute, un diplôme dans la poche et l’avenir devant toi ! 🎓


Ton parrain,

Vianney ⛵️

Vous aussi devenez parrains !






Kommentarer


bottom of page